les téléchargements

débat .FRancais
ou guerre .COMmerciale ?

lestelechargements.fr : blog indépendant d'information sur la loi DADvSI, les DRM et les téléchargements

Publicis, l'intelligence du net ?

.
par admin le 26/02/2006 à 18:00
Permalien - 0 commentaire - (ajouter)
poster sur del.icio.us

Le site lestelechargements.com a surpris dès les premières heures de son lancement par la restriction des commentaires et la pauvreté de son interactivité. À croire que, malgré l’objectif « d’échange » annoncé par l’en-tête du site, le site soit plus préoccupé de contrôler et de limiter l’expression des internautes sur un sujet sensible.

Cette demi-retraite dit assez les difficultés du Ministère de la Culture (… et de la Communication) à gérer un outil sensible : choix technologique discutable (pas de forum), réalisation douteuse, et stratégie questionnable.

Mais les acteurs du site ne sont pas des fonctionnaires tapotant leur ZX480 de leurs bureaux de la rue de Valois. Ce sont les consultants et les techniciens de chez Publicis, normalement réputés pour leur compétence en communication institutionnelle.
Alors, sont-ils à la hauteur de ce qu’on pourrait espérer d’eux ?

Publicis Consultants
Publicis Consultants
[site officiel]

Publicis Consultants est l’agence spécialisée en communication corporate et relations publiques du groupe Publicis. Si le nom de domaine « lestelechargements.com » [whois] est réservé au nom de Publicis Net (sa petite soeur spécialisée en interactivité, dont le site [site officiel Publicis net] est illisible sur un écran de moins de 19 pouces), c’est Publicis Consultants qui est le prestataire du site lestelechargements.com.
———————————–

RECTIFICATIF 27/02/2006 12h14 : Contrairement à ce qui avait été annoncé par TF1, c’est Publicis Net qui est en charge du site, et non Publicis Consultants. Infos à suivre très prochainement.
———————————–

Alors, Publicis Consultants sait elle communiquer sur le net ? Sa fiche AACC semble l’indiquer : « communication institutionnelle et d’entreprise, [les] relations presse et relations publiques, [et le] marketing viral ». Le marketing viral justement, dont s’occupe une de ses filiales, NetIntelligenz,spécialisée dans la « veille stratégique, [les RP = relations publiques] on-line et [le] marketing viral ».

NetIntelligenz
NetIntelligenz, dont le site est actuellement en travaux
et en redirection vers Publicis Consultants.

Cette filiale plutot discrète, malgré sa fameuse parenté [01net.com], travaille depuis 2000 sur « l’analyse des « espaces d’échange » (forums de discussion, sites personnels, etc. ) et [...] la communication d’entreprise. » Encore un site Publicis difficilement accessible : il est annoncé « en réactualisation ». Heureusement, le webmestre a laissé quelques pages intéressantes, parmi lesquelles celle ci : http://www.netintelligenz.com/viral_mkt.php?lang=fr qui décrit l’expertise particulière de NetIntelligenz. Il est tentant d’étudier le projet « lestelechargements.com » à cette lumière.

Publicis Consultants sait-il réellement mettre en oeuvre le savoir-faire décrit ?

La méthodologie adoptée par Net Intelligenz est basée sur trois points :
veille : Fine observation de l’environnement communautaire et comportemental Internet afférent au produit, à la marque, au client
=> usages, perception des concurrents et des produits existants, détection des leaders d’opinion et des canaux d’information, etc.

On peut imaginer que cette fine observation les a amenés à croire qu’un blog sous DotClear ne serait pas reconnu comme tel, et à ignorer l’usage inconditionnel de laisser la signature du logiciel sur le blog ?
Publicis a-t-il contacté des bloggers influents pour leur présenter le projet et recueillir des premiers retours ? Rien ne semble l’indiquer.
Quant à la détection des canaux d’informations, le choix même du blog plutôt que d’un forum (la première surprise de la communauté au lancement du site) est-il vraiment pertinent ?

action : Interventions ciblées auprès des espaces et des personnalités stratégiques.
La scénarisation des actions se conjugue à trois niveaux : Thématiques et axes des messages, La posture et le mode d’intervention, Le timing

Encore une réussite : la thématique exclusivement centrée sur le téléchargement, alors que le fond du débat a un nom : DAVDSI.
Les messsages quant à eux sont souvent légers : les interviews d’artistes, très bonne conscience et politiquement corrects, à l’image de cette intervention d’un Thomas Fersen aux arguments très flous : « c’est un retour en arrière, je trouve ca complètement réactionnaire, contrairement à l’aspect de liberté que ca prend [...] un monde sans interdits, c’est l’homme des cavernes, un monde sans interdit, on peut aller tuer son voisin [...] mon grand père était musicien [...] il a jamais gagné d’argent avec et c’était la misère alors si on veut retourner à ca c’est pas un progrès » et aux conclusions définitives : « c’est la ruine d’un métier« . Rien que ca.
Sur le timing, que penser de la divulgation du nom de domaine, dès le 9 février par le Figaro [page : la presse en parle] sans sécuriser toutes les extensions ?
La seule rapidité qu’on puisse leur reconnaitre, c’est celle mise à transformer un blog en système de publication fermé et verrouillé !

monitoring : Évaluation des retombées des actions et des modifications observables dans le comportement des internautes.
Le monitoring de l’ensemble des actions comporte : Le pilotage en temps réel (validation et process), Évaluation du ROI, Mesure du baromètre d’image.

Pour l’évaluation du ROI (retour sur investissement), deux facons de compter :
- 2000 commentaires validés en 5 jours, soit le modeste cout de 90 € le commentaire.
- Pas un seul commentaire positif sur le net, que ce soit chez les parlementaires [le site de Christian Paul, député], ou chez les « simples » blogueurs.
Le baromètre d’image, quant à lui, frise aujourd’hui avec l’avis de tempête.

On s’interroge sur la capacité de l’agence à recentrer le débat, que ce soit par un choix d’outil (ouverture d’un forum) ou par une décision plus brutale. Sauront-ils saisir une deuxième chance ?

Pas de commentaire pour Publicis, l'intelligence du net ? »

  1. Excellent.

    Commenté par FLB — 27 février 2006 @ 0 h 09 min

  2. Publicis ——————

    commentaire modéré : la diffamation est illégale.
    Et l’ des faits est bien suffisante.

    Commenté par Dégoût — 27 février 2006 @ 16 h 16 min

  3. Petit rectificatif sur lestelechargements.com…

    En lisant la (désopilante) description de la soirée de lancement du site lestelechargements.com rédigée par Maître Eolas (qu’-ce qu’ écrit bien, ce type !), je réalise que je me suis trompé dans mon billet précédent à ce sujet :……

    Rétrolié par Lanquarem Webconsulting — 27 février 2006 @ 16 h 46 min

  4. Je voudrais juste corriger une affirmation réccurente sur ce site, la mention « propulsé par DotClear » n’ absolument pas :
    1°) Obligatoire
    2°) Une tradition (plusieurs blogs sous DotClear l’, surtout parce qu’ est inscrite dans le fichier template par défaut.)
    3°) Cachée sur lestelechargements.com. Elle est bel et bien visible en bas de page. Elle est centrée, seule en plein milieu du pied de page, et même le lien vers DotClear.net est préservé.

    Donc on ne peut leur reprocher celà. Tout le reste oui, mais pas ça.

    Commenté par AglarEdain — 28 février 2006 @ 1 h 17 min

  5. Sauf…que cette mention n’ apparu que lorsque plusieurs forums ont révélé le pot au rose : le fait que cela soit effectivement du dotclear 100%….

    Commenté par PJD — 28 février 2006 @ 11 h 00 min

  6. Quand j’ vu le bide de ce blog DADVSI, j’ vendu vite fait bien fait mes 320 actions Publicis.

    Commenté par Ancelin Jean — 28 février 2006 @ 20 h 52 min

  7. PJD> Ah ? Sur ? Ca bouge si vite que ça ? Il y aurait eu polémique et réaction des webmasters en 24h ? Je ferme ma gueule alors ?

    Commenté par AglarEdain — 28 février 2006 @ 22 h 57 min

  8. les téléchargements .com : 180 000 euros pour cette —-

    commentaire modéré : quand l’ remplace l’, nous vous conseillons un tilleul et un suppo.

    Commenté par Thom — 28 février 2006 @ 23 h 03 min

  9. Je n’ pas votre simplification : Parce qu’ a coûté
    82.39 EUR,*
    un peu de temps
    et beaucoup de passion.

    Puisque le temps est gratuit, je vous propose d’ travailler chaque gratuitement pour votre employeur.

    Commenté par Anonyme — 1 mars 2006 @ 0 h 05 min

  10. Enfin on peut pas dire que publicis travaille gratuitement non plus :o
    180000 euros, ça commence à causer, non?

    Commenté par joelafouine — 5 mars 2006 @ 1 h 09 min

  11. Moi c’ le Marketing Viral qui me frappe le plus. D’ certain point de vu c’ réussi, il ont fait tourner le débat autour du seul téléchargement (détour d’) grâce au bouche-à-oreille (Marketing Viral) car beaucoup de gens y sont aller de cette façon…

    Je pense que l’ et de croire qu’ se sont planté.

    Partons plutôt du principe qu’ on réussit et voyons quelles sont les conclusion à en tirer… S’ faut rien du tout mais la question mérite d’être intéressante !?

    Commenté par Frogger — 5 mars 2006 @ 4 h 20 min

Laissez un commentaire

(obligatoire)

(obligatoire, non publié, non diffusé)

TrackBack URI